Pour moi, faire le Chemin c’est célébrer la vie. C’est ma force, ma santé, le désir de surmonter les défis.

...

Un bâton m’accompagne depuis la première fois que j’ai fait le Chemin en 2002. Il y a des choses très importantes pour moi gravées dessus.

Un bâton m’accompagne depuis la première fois que j’ai fait le Chemin en 2002. Il y a des choses très importantes pour moi gravées dessus. Disons que c’est mon soutien et mon ami. Il a été une protection. Pour moi et pour d’autres pèlerins à qui je l’ai prêté lorsqu’ils ont eu des problèmes. Ils me disaient que je devais le jeter à la mer en arrivant à Finisterre. J’ai alors coupé un petit morceau et je l’ai lancé. Puis j’ai gravé dessus ‘Finisterre’. Il restera avec moi.

Pour moi, faire le Chemin c’est célébrer la vie. C’est ma force, ma santé, le désir de surmonter les défis.

Chaque fois que je fais le Chemin, c’est pour la situation de quelqu’un, de personnes aimées. Cette fois, c’était pour mon parrain.

Ce sont des moments que nous vivons et qui sont difficiles à transmettre. Des situations joyeuses, de partage. Comme quand nous chantons tous ensemble Singing in the rain.

Le Chemin m’a fait sourire, surmonter des défis et vivre de nouvelles expériences. Des choses nouvelles que nous surmontons avec un sourire aux lèvres.