Route de la Mer d’Arousa et la Rivière Ulla

La Route de la Mer d’Arousa et la Rivière Ulla est un itinéraire maritime et fluvial singulier qui commémore l’arrivée en Galice, par mer, du corps de l’apôtre Jacques, après avoir été martyrisé à Jérusalem vers l’an 44.

Ruta del mar de Arousa y río Ulla:

  • Difficulté Basse
Barques sur la plage

Les ports de Ribeira et O Grove marquent l’entrée à la ria d’Arousa, dans laquelle a parcouru la barque de l’apôtre les derniers milles. La Route de la Mer d’Arousa et la Rivière Ulla est un itinéraire maritime et fluvial singulier qui commémore l’arrivée en Galice, par mer, du corps de l’apôtre Jacques, après avoir été martyrisé à Jérusalem vers l’an 44. D’anciennes traditions chrétiennes et plusieurs textes médiévaux – le plus important étant le Livre III du Codex Calixtinus – assurent que Saint Jacques a été transporté du port de Jaffa – en Palestine –, à travers toute la Méditerranée et la côte atlantique ibérique, jusqu’aux confins de l’Occident, où il avait préché l’évangile. C’est ce qu’on appelle la Translatio.

Le corps de Saint Jacques – accompagné de ses disciples Théodore et Athanase – est entré dans la ria d’Arousa et a remonté la rivière Ulla jusqu’à atteindre Padrón, le port fluvial de la ville romaine d’Iria Flavia. Il est arrivé dans une Barque de Pierre, probablement en référence à un des navires qui, à cette époque-là, transportaient des minerais de Galice à d’autres endroits de l’Empire romain.

Tracé de la route et points d’intérêt

Un territoire de grands paysages et de plages, d’une histoire et une ethnographie riches, Avec des versants où la culture de la vigne a donné lieu à des crus de niveau international comme l’albariño. Une ria, enfin, semée d’îles – Ons, Sálvora, A Toxa, Arousa et Cortegada – qui semblent flotter entre les radeaux où sont élevées les moules, les huîtres et les coquilles saint jacques.

La Route maritime et fluviale de la Mer d’Arousa et Rivière Ulla commémore ce fait chaque année. Elle le fait en suivant les derniers tronçons de ce dernier voyage de l’apôtre. Les ports de Ribeira et O Grove marquent l’entrée à la ria d’Arousa. Il y a quarante milles marins jusqu’à l’ancienne Iria Flavia et environ 25 kilomètres à pied jusqu’à Saint Jacques de Compostelle.

Chaque été, une procession maritime et fluviale est organisée avec plusieurs embarcations décorées et avec une grande participation de public, provenant de différents ports de la ria d’Arousa et à destination de Pontecesures et Padrón. La première remontée a eu lieu en 1965 grâce à l’encouragement et à la dévouement de José Luis Sánchez-Agustino (1930-2010) et à la création de la Fondation Ruta Xacobea do mar de Arousa e Ulla. Cette fondation décerne, avec les conseils collaborateurs, le diplôme Traslatio Xacobea à toutes les embarcations qui complètent cet itinéraire.

Sur les rives et les îlots de la ria commençait également en 1965 la mise en place de plusieurs calvaires à des endroits stratégiques. De nos jours, 17 œuvres d’art en pierre jalonnent la route et constituent le seul chemin de croix maritime du monde.

Au total, 22 localités appartenant aux provinces de Pontevedra et A Coruña intègrent le patronat de la Fondation Ruta Xacobea do mar de Arousa e Ulla. Tous vivent sous la protection de cet océan en miniature que nous appelons ria d’Arousa.

Un territoire de grands paysages et de plages, d’une histoire et une ethnographie riches, qui a été le berceau ou la résidence de Valle-Inclán, Camilo José Cela, Rosalía de Castro, Alfonso Daniel Rodríguez Castelao, Manuel Antonio et des frères Camba. Avec des versants où la culture de la vigne a donné lieu à des crus de niveau international comme l’albariño. Une ria, enfin, semée d’îles – Ons, Sálvora, A Toxa, Arousa et Cortegada – qui semblent flotter entre les radeaux où sont élevées les moules, les huîtres et les coquilles saint jacques.

Nous indiquons ci-après les 22 localités qui intègrent la Fondation Ruta Xacobea do Mar de Arousa. En premier lieu, celles appartenant au sud de la ria d’Arousa (Sanxenxo, Meaño, O Grove, Cambados, Meis, Ribadumia, Vilagarcía de Arousa, A Illa de Arousa, Vilanova de Arousa, Catoira, Valga, Pontecesures) ; puis celles du nord de la ria (Ribeira, A Pobra do Caramiñal, Boiro, Rianxo, Dodro) et enfin, le tronçon à pied de Padrón à Saint Jacques de Compostelle, qui coïncide avec la dernière étape du Chemin Portugais et que nous mentionnons à part une par une (Padrón, Rois, Brión, Ames et Saint Jacques de Compostelle).