Chemin Portugais

Étape : Vigo-Redondela

  • Longueur 15,7 Km
  • Difficulté Basse
  • Durée estimée 3h 10min

Traversez Vigo, soit par la promenade fluviale de la rivière Lagares, soit par le quartier de Coia. Et quittez la ville par le quartier de Teis jusqu’à Redondela, où cette variante côtière rejoint le Chemin intérieur.

Vigo- Teis

  • Longueur 5,6 Km
  • Difficulté Basse
  • Durée estimée 1h 10min

La promenade fluviale de la rivière Lagares vous conduit à As Travesas – par les avenues de la Florida ou de Fragoso. Comme nous avons déjà expliqué dans l’étape précédente, il est également possible d’atteindre As Travesas par le quartier de Coia. D’ici, dirigez-vous à la Rue de Tomás A. Alonso, continuez par Pi i Margall et la promenade d’Alphonse XII (avec l’olivier, qui est le symbole de la ville).

À cet endroit, dans les environs de l’ancien château de Saint Sébastien, il reste encore un tronçon authentique de l’ancienne entrée de l’enceinte fortifiée de Vigo aujourd’hui disparue : c’était l’entrée à travers la porte de Falperra, proche de la Rue de Saint Jacques.

De la promenade d’Alphonse XII, descendez vers Saint François et le quartier d’O Berbés. Tout près, A Pedra, zone connue pour ses restaurants et la dégustation d’huîtres de la ria.

Dans la Rue Rosalía de Castro vous pouvez voyager jusqu’au Vigo romain. Le gisement archéologique Salinae expose les restes de marais salants uniques. Ce musée souterrain complète l’offre archéologique romaine de Vigo, avec la ville romaine de Toralla, le Musée de la Mer de Galice ou le Castro. Vous quitterez Vigo par le quartier de Teis.

Teis- Redondela

  • Longueur 10,1 Km
  • Difficulté Basse
  • Durée estimée 2h 00min

Ensuite, la route passe par les lieux-dits Paradela, Parada et Trasmañó. Finalement, elle atteint Rande et Portela jusqu’à arriver à Redondela, où elle rejoint le Chemin Portugais de l’intérieur.

À Redondela, vous connaîtrez les viaducs de chemin de fer, construits dans la décennie de 1870 à 1880. Également, l’église de Saint Jacques, consacrée par l’archevêque Gelmírez en 1114. Tous les mois de mai, la ville célèbre sa Fête de la Seiche.