Chemin Portugais de la côte

Etapa: Baiona-Vigo

  • Longueur 27,1 Km
  • Difficulté Basse
  • Durée estimée 5h 30min

Le chemin possède de beaux échantillons d’architecture populaire, des pazos historiques et des calvaires tels que ceux de Mallón et O Pereiro. Et il conduit à l’entrée de Vigo, la plus grande ville de Galice, dynamique et industrielle.

Baiona- A Ramallosa

  • Longueur 4,8 Km
  • Difficulté Basse
  • Durée estimée 1h 00min

À présent, nous quittons Baiona. Sur le chemin de la paroisse de Sabarís, on passe devant la fontaine d’O Pombal, on continue par la rue de Cristo Rei et on atteint Sabarís. Face à la halle, on traverse le pont roman sur la rivière Groba ; plus loin, on trouve la maison seigneuriale de Cadaval, puis le pont roman d’A Ramallosa. Ce dernier possède dix arcs et a probablement été construit sur un pont romain. Ici commence la Foz de la rivière Miñor, un marais d’une grande richesse écologique.

A Ramallosa- Nigrán

  • Longueur 4,2 Km
  • Difficulté Basse
  • Durée estimée 50min

On entre dans la commune de Nigrán. Sur le Chemin, on trouvera de beaux échantillons d’architecture populaire, des pazos historiques et des calvaires comme ceux de Mallón et O Pereiro. À Panxón, se trouve le Temple Votif de la Mer, œuvre dAntonio Palacios, et un arc wisigoth (VIIe siècle). Toute cette étape est jalonnée de belles plages de sable fin et blanc, et le climat de la région est doux toute l’année.

On continue sur les chemins dits Camiño do Souto et Camiño da Rosiña jusqu’à la localité de Nigrán. Les pazos d’Urzáiz et de Cea précèdent l’ascension au mont de Sanromán, qu’on couronne pour atteindre Priegue, toujours dans la commune de Nigrán.

La route régionale 550 nous accompagne sur tout notre parcour. C’est cette route qui nous conduit à la commune de Vigo, la plus grande ville de Galiceavec près de 300 000 habitants et un demi million sur toute l’aire métropolitaine –, grand port de pêche et de conteneurs, ville dynamique et industrielle entourée de plages et de paysages magnifiques.