Camino de Invierno

Le Chemin d’Hiver est l’entrée naturelle en Galice depuis la Castille, un chemin utilisé du temps des romains. Il semble qu’il pouvait être une alternative, en plein hiver, à la montée aux cols enneigés d’O Cebreiro.

Camino de Invierno:

  • Longueur 235 Km
  • Difficulté Moyenne-Haute
Ribeira Sacra

Pendant un parcours de plus de 200 km, il traverse les quatre provinces galiciennes et des contrées historiques, avec une forte personnalité et pleines d’attraits, comme celles de Valdeorras, Ribeira Sacra et Deza. Le Chemin d’Hiver est l’entrée naturelle en Galice depuis la Castille, un chemin utilisé du temps des romains. Il semble qu’il pouvait être une alternative, en plein hiver, à la montée aux cols enneigés d’O Cebreiro, par où entre en Galice le Chemin Français, et également pour éviter les débordements fréquents des rivières de la vallée de Valcarce.

Il démarre à Ponferrada – avant-goût de la Galice, dans la région lionnaise du Bierzo. Ici, le pèlerin doit prendre à gauche au lieu de continuer tout droit par le Chemin Français. Le Chemin d’Hiver suit pratiquement le cours naturel de la rivière Sil dans la région de Valdeorras (Ourense). Ensuite, il passe par le sud de la province de Lugo, continue par la région de Deza (Pontevedra), jusqu’à atteindre Compostelle. Au total, un peu moins de 250 kilomètres à travers les quatre provinces galiciennes.

Tracé de la route et points d’intérêt

Le Chemin d’Hiver suit pratiquement le cours naturel de la rivière Sil dans la région de Valdeorras (Ourense) et le sud de la Ribeira Sacra jusqu’à la zone de Deza, centre géographique de la Galice. Au total, environ 240 kilomètres qui traversent les quatre provinces galiciennes.

Les historiens situent l’origine de cette route à l’époque romaine : une chaussée romaine a été documentée. Celle-ci partait des exploitations d’or de Las Médulas vers la Voie XVIII, qui passait par la région de Valdeorras, et où les gisements aurifères avaient la sortie. Le tunnel romain de Montefurado en est également la preuve.

La route a été suivie par différents peuples tout au long de l’histoire. Elle a aussi servi d’entrée, au début du XIXe siècle, aux troupes envahisseuses de Napoléon. Et c’est par cette route qu’à été construit, en 1883, le premier tracé de chemin de fer qui communiquait la Galice avec le reste de la Péninsule.

Le Chemin d’Hiver attire pour de nombreuses raisons : il part de Las Médulas, Patrimoine de l’Humanité. Il traverse des régions telles que celle de Valdeorras ou une partie de la Ribeira Sacra, des territoires d’excellents vins, avec des vignes souvent cultivées dans des paysages invraisemblables, et des zones où le roman s’est transformé en églises et monastères. En 2003, la Ribeira Sacra a été ajoutée par le Conseil de l’Europe à ses Itinéraires d’Intérêt.

Visitez le riche patrimoine monumental de Monforte de Lemos, ou les chais et l’architecture traditionnelle de Chantada. Montez au col d’O Faro, d’où vous pourrez voir des paysages des quatre provinces galiciennes.

À Lalín il rejoint la Vía de la Plata pour continuer ensemble jusqu’à Compostelle. Au total, neuf étapes où le calme qui préside cette route peu fréquentée est un des principaux attraits.