Camino Inglés

Le pèlerinage jacobée a attiré au Moyen Âge des gens et des sociétés de toute l’Europe ; aussi de la “lointaine Europe”…

Desde Ferrol:

  • Longueur 112,5 Km
  • Difficulté Moyenne

Desde A Coruña:

  • Longueur 73 Km
  • Difficulté Moyenne
Barques sur le Chemin Anglais

Les pays dits scandinaves, tels que la Norvège, la Suède, le Danemark, la Finlande et l’Islande et surtout des anglais, des écossais, des irlandais et des flamands. Tous ont contribué à réaliser ce que nous connaissons aujourd’hui comme Chemin Anglais. Ils venaient en Galice par mer de leurs pays et arrivaient à Ferrol ou A Coruña – et à Viveiro ou Ribadeo, sur le littoral de Lugo. L’emplacement stratégique des ports de ces deux importantes villes galiciennes a renforcé la route de manière évidente.

Le Chemin Anglais compte en Galice deux alternatives : l’itinéraire depuis A Coruña est plus court – 73 km – que celui qui part de Ferrol – 112,5 km. Tous deux pleins d’attraits et d’histoire, se rejoignent à mi-chemin, dans la localité de Bruma, puis ils continuent ensemble pendant le derniers 40 km jusqu’à Compostelle.

Tracé de la route et points d’intérêt

Le Chemin Anglais compte en Galice deux alternatives : l’itinéraire depuis A Coruña est plus court – 73 km – que celui qui part de Ferrol – 112,5 km. Tous deux pleins d’attraits et d’histoire, se rejoignent à mi-chemin, dans la localité de Bruma, puis ils continuent ensemble pendant le derniers 48 km jusqu’à Compostelle.

L’histoire de ces pèlerinages commence au XIIe siècle. En 1147, une troupe de croisés anglais, allemands et flamands a visité la tombe de Saint Jacques. Ils partaient en Terre Sainte et une partie de l’expédition s’est rendue également à la conquête de Lisbonne, où ils ont aidé le premier roi de Portugal à prendre la ville qui serait la capitale du royaume.

Il y a plusieurs traces importantes de pèlerinages historiques sur le Chemin Anglais. Du moine islandais Nicolás Bergsson nous est parvenue la description de son voyage à pied d’Islande à Rome en passant par Saint Jacques. Cette prouesse lui prendrait cinq ans, de 1154 à 1159. Deux siècles plus tard, pendant la Guerre de Cent Ans entre la France et l’Angleterre, les britanniques employaient le bateau pour arriver à Saint Jacques. Des pièces de céramique et des monnaies anglaises du XIVe et du XVe siècle trouvées pendant les fouilles de la cathédrale sont la preuve de la présence de ces pèlerins. Les offrandes à l’apôtre sont également un témoignage de cette route.

La rupture du roi Henri VIII (1509-1547) avec l’Église Catholique, par son divorce de Catherine d’Aragon – origine de l’Église d’Angleterre et de l’anglicanisme – a causé la fin du pèlerinage anglais et a condamné cette route à l’oubli pendant des siècles. Jusqu’à présent, époque de redynamisation et de nouveaux modes de pèlerinage. Les nombreux attraits de Ferrol et A Coruña sont la porte de la route. D’autre part, Pontedeume et Betanzos sont deux villes indispensables pour comprendre l’histoire “anglaise” du Chemin.