La présence d’une autre personne à mes côtés ; rien que son énergie à mes côtés, en marchant, c’était très fort.

...

J’avais passé une année difficile. Je voulais commencer une nouvelle étape. Commencer quelque chose. J’ai pensé que le Chemin était un bon départ. Faire quelque chose que n’aurais jamais fait : marcher 800 kilomètres.

J’ai compris sur le Chemin que la parole n’était pas toujours nécessaire, parce que la communication va au-delà de la parole. J’ai rencontré des gens dans les auberges qui ont transformé mon voyage, mon Chemin.

La présence d’une autre personne à mes côtés ; rien que son énergie à mes côtés, en marchant, c’était très fort. Jamais dans ma vie je n’avais vécu une expérience comme celle-ci : je voyais tout avec une grande clarté. Mon corps et mon esprit. Et cela me rapprochait vraiment d’un état que j’appelle divin, très fort, intense et beau.

J’avais passé une année difficile. Je voulais commencer une nouvelle étape. Commencer quelque chose. J’ai pensé que le Chemin était un bon départ. Faire quelque chose que n’aurais jamais fait : marcher 800 kilomètres.

Nous sommes tous égaux, nous partageons une planète, un espace commun. Et il faut très peu pour vivre, pour être heureux.